Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'apostilleur

L'apostilleur

Ni dogme ni esprit partisan, juste le contraire

"Le Conseil d'Etat et les crèches de Noël". Une histoire de paille ou une Histoire de pierre ?

Finalement le Conseil d'Etat a été saisi et accepte sous conditions....

Se référer à la laïcité pour s’opposer aux crèches ne semble pas le bon choix car l’idée de la laïcité n’est pas née dans un univers athée. La laïcité est issue d’une République où la Nation était caractérisée par une culture imprégnée des valeurs grecques, romaines et chrétiennes.

L’UNESCO donne une définition à considérer de la culture « … l’ensemble des traits distinctifs spirituels et matériels, intellectuels et affectifs qui caractérisent une société ou un groupe social «  englobant « outre les arts et les lettres, les modes de vie, les façons de vivre ensemble, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances… »

S’irriter de la présence d’une crèche de paille symbole catholique éphémère dans un espace public quand face à nos mairies trônent des églises millénaires immuables a-t-il un sens si ce n’est celui de satisfaire les exigences d’une interprétation de la laïcité par des citoyens rigides ? Quels sont les symboles les plus prégnants ; les crèches ici ou là où les églises qui tapissent toute l’Europe ? Pourquoi ne pas effacer alors tous ces monuments de pierre ?

Ce pointillisme laïc confine de la part de ses souteneurs, aux limites de l’intolérance et de la mauvaise foi. De l’intolérance précisément parce qu’ils refusent une des manifestations historiques de la culture dominante (au sens du plus grand nombre) à laquelle sont attachés des millions d’européens et de la mauvaise foi parce que c’est nié l’évidente origine gréco-romaine et chrétienne de notre continent et de ses valeurs.

Ignorer (refuser) les fondements de sa propre culture n’est-ce pas se tirer une balle dans le pied ?

En 2004, la Constitution européenne aurait inclus dans son préambule une référence à son origine chrétienne si J. Chirac ne s’y était pas opposé alors http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/les-racines-chretiennes-dans-la-constitution-europeenne_489343.html. Manifesterait-il la même position aujourd’hui ?

Il n’a pas suivi en cela les révolutionnaires de 1789 qui eux ont conservé une trace chrétienne de la nation française dans les textes fondateurs de la République… «  En conséquence, l’Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l’Être Suprême, les droits suivants de l’Homme et du Citoyen… ».

Cette référence demeure aujourd’hui encore dans la «DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN  »

http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/constitution.asp#declaration

Pourquoi refuser cette expression symbolique de la religion chrétienne au motif de ce qui précède au risque d’exacerber des tensions avec les autres  croyants qui n’ont pas la même représentation démographique ni la même légitimité historique ? Ce faisant, ces intentions laïques réveillent des comportements communautaristes contraires à l’intérêt d’un vivre ensemble harmonieux en France et en Europe.

Le Conseil de l’Europe http://onenpensequoi.over-blog.com/2016/07/naissance-et-fin-des-nations-question-de-temps-3-11 qui a constaté l’échec du multiculturalisme en Europe, réfléchit à une autre orientation l’interculturalisme, qui prévoit la reconnaissance de la ‘’culture dominante’’ « Dans une société interculturelle, les individus ont le droit de conserver leurs identités ethniques, culturelles et religieuses, et ces identités sont tolérées par les autres…. » http://onenpensequoi.over-blog.com/2016/07/naissance-et-fin-des-nations-question-de-temps-4-11.html

Après ces considérations, les opposants à ces crèches de paille ne pourraient-ils pas envisager une trêve de Noël dans cette « guerre » au nom de la laïcité,  absolument  nécessaire par ailleurs ? http://onenpensequoi.over-blog.com/la-laicite-une-necessite-1-11.html

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article