Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'apostilleur

L'apostilleur

Ni dogme ni esprit partisan, juste le contraire

NAISSANCE ET FIN DES NATIONS, UNE QUESTION DE TEMPS (8/11)

NAISSANCE ET FIN DES NATIONS, UNE QUESTION DE TEMPS (8/11)

8 - La laïcité, idée démocratique et républicaine. Est-elle compatible avec les sociétés religieuses, islamiques notamment ?

Les sociétés musulmanes n’ont pas encore démontré leur volonté à s’inscrire dans un modèle laïque. Si la Tunisie s’y essaye depuis peu avec difficultés, elle n’est pas au bout de ses peines. Quel pays musulman a déjà instauré durablement une démocratie laïque ?

La Turquie d’Atatürk l’a expérimentée en 1925 (fin du Califat,interdiction de porter le voile pour les femmes, substitution de la loi coranique par le code civil Suisse, suppression de l’Islam dans la constitution comme religion d’Etat…). Mais la Turquie d’aujourd’hui réveille son appétence coranique après des décennies laïques qui s’effacent inexorablement.

Indonésie. Un rapport du Sénat du 17 mars 2016 nous renseigne quant à la situation du plus grand pays musulman. « …Depuis l'indépendance, l'armée n'a cessé de jouer un rôle clé dans le système politique indonésien, se portant garante de l'unité du pays et s'opposant aux tentatives d'instauration d'un Etat islamique. ». C’est tout dire.

L’Algérie, en décembre 1991 dans le cadre d’élections libres, a voté majoritairement pour le Front Islamique du Salut (FIS). L’armée prendra le contrôle du pays le 11 janvier 1992 afin d’éviter l’instauration d’une république islamique.

L’Egypte répètera l’expérience algérienne en 2011 avec les Frères musulmans.

Israël, état juif, n’aspire pas non plus à la laïcité. En 2008 (LE FIGARO.FR 10/07/2008),« la justice israélienne a repoussé le recours d'un groupe de personnalités laïques de différentes origines demandant que la mention "israélien" soit inscrite sur leurs papiers d'identité au lieu de "juif", "arabe", "russe" ou autre... »… Au passage, qui croira dans ces conditions en l’existence possible d’une nation Palestino-israélienne ? Les palestiniens musulmans devraient alors se fondre dans état juif, qui peut l'envisager ?

Parmi les pays à majorité musulmane, quel est celui qui a permis le développement d’une autre religion à l’image des pays européens?

Les valeurs de tolérances inscrites dans les constitutions européennes issues des sociétés chrétiennes admettent l’existence d’autres religions dans leur espace. La coexistence religieuse bénéficie de protections et, à l’inverse de ces pays, punit ceux qui s’y opposent.

Alors quel avenir cela présage-t-il pour les nations laïques et démocratiques qui accueillent des populations musulmanes en nombre ?

La démocratie doit permettre au peuple de décider majoritairement des orientations qui régissent la vie de la « cité », celles qui concernent le pays comme les communes. Ainsi, si une communauté d’individus non laïque revendique de nouvelles règles au motif légitime qu’elle est majoritaire, alors les principes constitutionnels pourront être revus afin de permettre son épanouissement. Qui pourra alors s’y opposer et pour quel motif ?

La laïcité intervient en second dans une démocratie, elle est subordonnée à la volonté de la majorité qui pourrait vouloir l’abandonner un jour.

Le développement de l’islam dans une Europe qui a hésité en 2005 a inscrire dans sa constitution ses origines chrétiennes, peut se révéler chaotique si son adhésion à la culture des pays où il se développe n’est pas entière. Mais pour cela, les musulmans devront abandonner une part de leur culture d'origine; en seront-ils capables ?

Ce n’est pas gagné.

A suivre : "Quand l’intégration patine et que la laïcité en pâtit."

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article